Sillians La Cascade

Sillans la Cascade,

 

Cette fois nous avons rendez-vous sur le grand parking du bout de l’avenue de Fontfrège, dans la vallée de Gémenos. Tous les participants sont à l’heure, même si les retrouvailles réchauffent les cœurs au nord de la colline l’atmosphère reste particulièrement fraîche… Heureusement sous l’impulsion de notre directeur nous nous déplaçons rapidement sous la protection du Bouddha local déjà baigné par le soleil matinal, et là les Martine nous servent leur désormais café traditionnel.

Les verres vides, Jean-Claude et Jean-Paul en tête des deux groupes, les 19 motos partent à l’assaut de la Sainte-Baume. Après une montée de 11 kilomètres gravie de main de maître, nous franchissons le Col de l’Espigoulier culminant à 723 mètres. Nous laissons sur notre gauche une vue panoramique de Marseille, extraordinaire de limpidité grâce à l’air d’après orage, puis nos engins respirent tout en glissant sur  le Plan d’Aups. Les virages s’avalent avec une régularité d’horloger, la garigue laisse place à de magnifiques forêts ayant revêtu leurs robes d’automne, de quoi se croire au fin fond du Canada…

Mazaugues, Brignoles, Le Val, les pins d’Alep et parasol refont leur apparition. Montfort-sur-Argens, Cotignac nous donnent un avant goût de la beauté de tout ces villages dont la tranquillité semble être le dénominateur commun, puis enfin Sillans la Cascade !

Ni une ni deux tous au restaurant qui porte d’ailleurs bien son nom : « La Cascade » !

Quel esprit de groupe, sans protestation nous nous rangeons tous derrière les origines Réunionnaise de la cuisinière qui nous sert, après une entrée bien locale, son « Rougail » fait maison.

Dame nature nous a encore choyés… Aussi, et même si cela reste un exploit pour certains, presque tous les bikers marchent un petit kilomètre de façon à admirer la fameuse Cascade, après tout ne sommes nous pas venus pour cela ? Et bien elle est belle, elle est haute, et le moins que nous puissions dire c’est que le débit d’eau est au rendez-vous…

Nous retrouvons tous avec enthousiasme les vibrations de nos machines, et cerise sur le gâteau dès le départ les paysages sont magnifiques. Les champs en velouté de vert jalonnés de bancaoux de vignes et de lavandes se succèdent, ces routes sont taillées pour nos bécanes, les virages agréables sont entrecoupés de petites lignes droites sur lesquelles il est impossible au dernier d’apercevoir le premier, de quoi se projeter à l’infini…

Tavernes, Varages, Esparron, Rians, Pourrièrres ! C’est les yeux pleins de somptueuses images que nous nous arrêtons à Trest pour l’au revoir, snif…

Le temps que notre directeur profite du VTT d’un passant attardé pour nous faire une véritable démonstration, les bises fusent de toute part pendant que des groupes s’organisent par secteurs géographiques. Enfin, l’esprit revivifié pour la semaine, tout le monde se séparent.

Le nombre important de membres présents nous prouve une fois de plus que le plaisir de sortir nos magnifiques machines est d’abord celui de rouler ensemble…

 

Robert Aïsa

 

 

 

 

 

Copyright(2013-2014)- Marseille Chapter