Le lac de Quinson

Ballade riche en surprises dans les gorges du Verdon

 

 

9h00 : beaucoup de bikers sur le parking Agip Celony : des tatoués, des brunes, tiens une blonde et des chromes resplendissants.

La larme à l’œil, nous assistons aux retrouvailles de Serge et Daniboy tombant dans les bras l’un de l’autre :  il y a si longtemps et ils ont tellement de choses à se raconter.

Au total, 37 membres et 22 montures piaffent d’impatience lorsque Patrice donne le signal du ralliement.

Ah mais voila Anne et Philippe venant clôturer les inscriptions et ce sont donc 39 membres et 23 motos qui se préparent.

Patrice annonce la formation de deux groupes :

  • Groupe 1 drivé par Patrice et Madame

  • Groupe 2 surnommé depuis « le groupe des bikers perdus » dirigé de main de maitre par Gégé

     

    Et nous voila partis sous un tiède soleil direction Quinson, parait-il !!

    Pause café au pont Mirabeau, Chantal commence à nourrir Facebook afin de donner des regrets aux absents.

    Puis direction Vinon et son célèbre marché du dimanche afin de remplir les sacoches en victuailles.

    Retour aux motos et l’aventure commence…

    Les deux groupes avalent les virages et lacets en direction de …, le groupe de Patrice prenant de la vitesse afin de distancer et perdre le groupe de Gégé.

    Pari réussi, à la bifurcation Esparon/Allemagne de l’Est (tiens, je n’ai pas vu le temps passer).

    Gérard, après quelques secondes de réflexion et en courageux capitaine, nous amène par de nombreux virages (GRRRRR…) aux portes d’Allemagne (superbe…non, je déconne).

    Alors que Jack, pressé de se baigner, nous abandonne discrètement.

    Après quelques heures de route et concertation du groupe, il est décidé que nous sommes perdus et attaquons notre premier demi-tour de la journée.

    Enfin, sur les conseils téléphoniques de Patrice, nous arrivons à la base nautique de Quinson, mais toujours seuls. Heureusement notre vigilant et dévoué Director vient physiquement à notre rescousse, et alors que nous entamons notre énième demi-tour de la journée, Ginette tente une manœuvre désespérée pour fausser compagnie à Serge en enfourchant prestement le pouf du Director et laissant son conducteur embourbé sans marche arrière au milieu du marécage.

    Rien ne sert d’ouvrir, il faut partir à point.

    Heureusement, tout rentre dans l’ordre et le groupe des Désespérés rejoint enfin le groupe des Bienheureux, lequel entre deux bouchées de dessert, nous souhaite la bienvenue, Serge est tout heureux de retrouver Daniboy…. et Ginette.

    Les agapes peuvent enfin commencer au bord du lac et Franck, orphelin de sa partenaire, compense en engloutissant chips d’Allauch et charcuterie de pays (mais nous avons promis de ne pas en parler).

    Desserts avalés, les corps s’assoupissent et à ce jeu, les deux Martine sont les plus performantes (j’ai des photos).

    Notre vénéré Director, jamais à court d’idées originales, nous offre une ballade nautique dans les lacets du Verdon.

    Evitant le bateau barré par Gégé, notre équipage s’engage sous le pont de Quinson à la poursuite du Black Pearl de Franck et Philippe, talonné par le Titanic de Line « Rose Calvet » et Luc la Poisse.

    Désireux de rejouer la bataille de Trafalgar, un combat aquatique s’engage entre les frêles esquifs. A ce jeu, Madame la Directrice et Line sont très fortes et notre bateau prend rapidement l’eau, Martine Sporster menaçant de se jeter à la mer pour éviter de se faire mouiller !!!! mettant en péril l’équilibre du navire.

    Mais finalement nous échappons au pire et Domi, de joie et de soulagement, en jette sa casquette au ciel …. et au fond du Verdon. Le retour au quai s’effectue sans événement notable hormis la mise en pratique par l’équipage Franck/Philippe de la technique de la puce afin de faire avancer plus vite leur bateau.

     

    Retour sur la terre. Apres séchage des naufragés, il est temps de repartir direction Tavernes : deux groupes se reforment : le premier dirigé par Patrice composé de 22 motos et le second dirigé par Gérard.

    Nous enchainons les virages au milieu des paysages bas alpins et faisons une arrivée remarquée à Tavernes dont la population vient subitement d’être multipliée par deux.

    Nous investissons la place de la mairie et son « presque » unique bar.

    La place se retrouve rapidement à moitié remplie de motos et à moitié de bikers assoiffés, serge, délaissé par Daniboy, s’assoupit sur sa chaise.

    Mais il est temps de repartir, la météo annonçant la pluie pour le début de soirée.

    Direction saint Maximin et notre dernier arrêt.

    Ayant eu la bonne idée de refaire confiance à Gégé, nous le suivons sur les chemins de traverse de Saint Maximin et battons notre record de demi-tours.

    Enfin, tout le monde, à l’exception de Jack boudeur et retardataire, se retrouve sur l’aire de St Max .

    Dernières plaisanteries, remerciements à Patrice pour cette journée mouvementée et riche en souvenirs offerte par le MC.

    Départ vers le Sambuc pour les marseillais, vers Gardanne pour les Aixois.

    Aie, Luc la Poisse nous suit. Arrivés à Peynier, les gouttes commencent à tomber mais heureusement nos chemins se séparent et nous pouvons arriver at home avant la pluie, désolé Luc.

     

    Merci à tous et à très bientôt.

    Il y a encore plein de sorties prévues. Que du bonheur !!!!

     

    Jean Claude

    Votre dévoué Editor

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=EnN_u1PDgK4

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=g1j1qwQQ8-Q

Copyright(2013-2014)- Marseille Chapter