Sortie Piquenique

Dimanche 23 avril, jour d’élection, la majorité a voté Marseille Chapter et a prévu de se retrouver sous un beau soleil, place du Centenaire.

Oubliés les Macron, Melenchon, Fillon et toute cette stérile gesticulation, retour aux valeurs sures : les brothers et le V TWIN.

Rattrapés et réveillés par le doux bruit ( !) du SLIM de Thierry, nous arrivons en vue du point de ralliement ou se pressent déjà quelques bikers impatients :

Gégé et sa belle orange

Les inséparables Heritage Boys Gérard et Dany ( et mesdames)

Franck et la délicieuse Mathilde (tiens, tu as rajouté des drapeaux.. à ta moto !)

 

La place se remplit au fur à mesure que l’heure avance. Dix huit motos et une trentaine de membres sont réunis (l’abstention, on ne connait pas au MCS)  mais toujours pas de Director et de First Lady.

 

Ah, si, les voila…oups, presque, le Road King cale à 3 mètres de la ligne d’arrivée et refuse le dernier obstacle. Heureusement, l’insistance de Patrice l’emporte et suite à un dernier soubresaut, le groupe a enfin récupéré son guide.

Ca y est , le compte est bon à l’exception de Patricia et du chatoyant Serge qui nous préparent un accueil à l’Argentière.

Deux groupes s’organisent : le premier dirigé par Patrice et fermé par Thierry, le deuxième, dont nous faisons courageusement partie, s’aligne derrière Gégé. Ce groupe, aussitôt rebaptisé Le NOMADE MARSEILLE CHAPTER sait qu’il a peu de chance de voir la plage de l’Argentière avant le coucher de soleil mais reste fidèle à son guide.

Et nous voila partis vers l’infini et au delà….

 

Le premier groupe se met en route , faisant rugir les moteurs et laissant dans l’air marseillais, une odeur de napalm au petit matin, ça sent la victoire …

Puis nous nous élançons, confiants en notre étoile sur l’autoroute direction Roquefort La Bédoule.

Apres nous être recueillis devant la demeure sanctuaire de notre directeur, nous entamons nos premiers virages sur les hauteurs direction La Ciotat et son bord de mer.

Puis révision de quelques ronds points (15 exactement) entre La Ciotat et La Seyne sur Mer, le dernier étant fatal pour Gégé et son groupe.

Et c’est là que tout a commencé par une matinée claire, le long d’une route solitaire de campagne alors que Gégé cherchait un raccourci que jamais il ne trouva.

Mais notre guide, plein de ressources, nous amène finalement à bon port, à savoir la station service de La Londe, ou nous rejoignons la bande à Patrice ; et c’est là que Gégé, mandaté par Patrice pour conduire l’intégralité du groupe à la destination finale, va prendre sa revanche.

Aussitôt demandé, aussitôt fait, Gégé démarre, suivi par quelques irréductibles, laissant sur place le gros de la troupe (enfin, pas gros, légèrement enrobé !).

Le petit groupe se retrouve rapidement à destination, accueilli par Patricia et Magnum.

Nous installons nos vieux os au soleil en attendant l’arrivée improbable du reste du MCS et attaquons la collation.

Trois vodkas martini, mélangées au shaker, pas à la cuiller plus tard, les voila enfin.

Le pique nique peut commencer, ces dames, aux petits soins pour leurs hommes, font circuler leurs préparations : cakes et desserts faits maison, c’est fin, c’est très fin, ça se mange sans faim…

Une fois engloutie la dernière bouchée du cake à la confiture de Line, le groupe se scinde naturellement en deux :

Les sportifs s’éloignent, emmenés par notre juge arbitre impartial et filloniste !! pour un concours de boules aux accents pagnolesques, les intellectuels, si, si, s’allongeant au soleil pour méditer.

 

Mais rejoignons nos amis boulistes.

Patrice ayant enfin réussi à composer 4 équipes de 8, les parties s’engagent et très rapidement et curieusement, l’équipe de Patrice, arbitre et capitaine, prend l’eau et baise Fanny et ce malgré les décisions très orientées imposées par l’arbitre (la vidéo ne devrait pas tarder à faire son entrée dans ce jeu ).

Je ne dénonce pas, j’évoque…

 

Heureusement les parties suivantes sont plus disputées et en finale, l’équipe de Martine (tiens, l’épouse de l’arbitre) décroche le GRAAL.

Doit- on y voir un signe du destin ?? C’est pas faux !!!

Ce concours étant richement doté, Martine peut remettre dans les sacoches du Road King une bonne partie des lots apportés par Patrice.

Devant le froncement de sourcils général et afin de détendre l’atmosphère, Patrice nous annonce « je fais une fête chez moi ce soir, ça vous dirait de ne pas venir …cassé !

Devant le refus poli de la majorité silencieuse, la troupe se reforme et hasta la vista , baby, direction Sollies Pont.

 

Ce n’était pas encore l’été mais une belle journée de printemps ayant regroupé une trentaine d’amis qui ont pu prendre des couleurs et chauffer les machines avant les grandes manœuvres de l’été.

 

Les plus perspicaces et surtout les plus anciens auront surement noté la présence de quelques citations issues de notre patrimoine télévisé ou cinématographique.

En partenariat avec la concession Massilia, le MCS propose un concours : un prix sera offert à celui ou celle qui aura reconnu et nommé les films ou séries comportant les citations qui se seront glissées dans l’édito.

Concernant le prix, Jean Marc hésite encore, au moment ou nous mettons sous presse, entre le dernier Road King exposé à la concession et le nouveau pins de ladite concession. Dites moi pas que c’est pas vrai !

Vous serez tenus informés de sa décision.

Bonne chance à tous et à bientôt pour les grandes manœuvres d’été !!!!

Copyright(2013-2014)- Marseille Chapter