La corse par Patrick P.

CORSE DU SUD du 30/04 au 4/05 2016

 

29/04: Le rendez-vous du groupe était fixé à 19h devant l’embarcadère à Toulon. Bien avant cette heure, 10 Harleys et une moto rouge d’origine italienne, bien chargées, stationnaient devant les grilles. Quelques minutes plus tard, après l’enregistrement des machines et de leurs passagers, l’alignement sur le quai d’embarquement était realisé. Mais pas de bateau en vue. Après le rosé bien frais et les saucissons apportés par notre Directeur, les discussions allaient bon train entre ces passionnés du 2 roues de Milwaukee, mais toujours sans bateau. Puis vint la nuit, puis la fraîcheur et finalement le bateau avec 3 heures de retard. La suite se déroula sans encombre et la soirée se termina par un pot au bar panoramique.

 

30/04: Bastia vers Propriano

Arrivée à Bastia à 10h30. Débarquement sous un grand soleil. Les motos s’ébranlent en formation Chapter avec notre unique lady conductrice derrière le Director, vers Proprianio à travers la montagne Corse par la D268.

Après la pose déjeuner à Ghisonaccia avec quelques charcuteries et fromages locaux, le groupe soucieux de la couleur du ciel au-dessus du col que devons franchir s’équipe pour la pluie. Nous repartons vers Zonza sans oublier de poser avec le drapeau devant Notre Dame des Neiges à 1200 m.

Nous arrivons à 18h30 à la résidence Sampiero Corso après avoir roulé sous la pluie et sur de rares lignes droites. L’accès à notre résidence située sur la plage se fait depuis la corniche par un chemin très pentu, à une seule voie et plusieurs virages. Cette zone critique donnera des frayeurs à quelques conducteurs mais sera gérée en sécurité par le Chapter durant tout le séjour. Une fois tout le monde bien installé après ces 170 km, nous pouvons admirer la baie, la mer et profiter du pot de bienvenue.

 

01/05: Balade à Porto Vecchio

La météo est incertaine mais nous prenons une route sèche vers Porto Vecchio. Après un arrêt photos devant le lion de Roccapina, nous passons Figari. Dans le traffic, les changements de direction et un demi-tour sur place à Porto-Vecchio, nous retrouvons une electra-glide par terre et le groupe coupé en deux. Après cette séquence émotion, le rassemblement se refait sur le port pour continuer à St Cyprien pour le déjeuner. Le retour se fait tranquillement avec séances photos sur la plage de Pinarello, à travers la Forêt de Ospedale où il fait très froid.

 

Après ces 200 km de routes Corse tout le monde apprécie l’apéro devant un superbe coucher de soleil. La soirée fût très animée autour d’un karaoké dansant où le Chapter a fait le spectacle.

 

02/05: Calanches de Piana

Direction Ajaccio sous une météo moyenne avec comme objectif les calanches de Piana. Le traffic à Ajaccio nous ralenti et nous arrivons à Piana pour le déjeuner. Pendant que nous profitons des menus du berger ou du montagnard, de fortes pluies rincent nos machines. Le beau temps revient dans l’après-midi, ce qui nous permet d’emprunter la superbe route des Calanches et d’admirer les roches rouges jusqu’à Porto. Pour le retour, notre Directeur autorise un groupe rapide pour contenter les gros rouleurs. Les autres bouclent les 300 km de cette journée tranquillement.

 

De retour à la résidence, en mode détente, notre galant Directeur offre une rose à chaque lady.

 

03/05: Bonifacio (la dure journée du Directeur)

La météo est au beau fixe et nous avalons les 60 km jusqu’à Bonifacio sous un beau soleil. Sur le chemin de la vieille ville juste aux portes du marché, notre directeur chute violemment, il a salement mal au pouce, au poignet et au genou. Heureusement les ladies le prennent en charge et lui appliquent de la glace. La moto n’a rien car déja garée, il faut dire que le trottoir était particulièrement haut à cet endroit.

Un petit tour au marché pour les provisions de fromage et saucissons, séance photos devant le gourvernail de la Corse puis déjeuner au soleil.

L’après midi nous poussons jusqu’à la plage de Santa Giulia pour une autre séance photos sur fond de grande bleue.

A la sortie du parking le groupe s’étale, se coupe et finalement perd sa queue. Les 4 chapteriens de tête continuent mais la moto du Directeur ne veut plus, elle tousse, cale et montre que l’essence qu’on lui a servie n’est pas digne d’un “Roi de la route”. Comme dans un gag, le 2 demi-groupes se croisent à Sartène.

Notre apéro du dernier soir sera beaucoup plus animé que la soirée dansante organisée par la résidence.

 

04/05: Retour vers Bastia

Bagages fait, nous repartons vers Bastia par la route touristique et le col de Vergio. La nature est très belle, la forêt dense. Les cochons et les vaches nous saluent depuis le bord de la route ou sur la route et les virages s’enchainent.

Nous faisons une halte à Letia Saint Martin pour acheter du fromage chez un berger que notre conductrice connait. Puis une autre du coté du lac de Calacuccia pour un Panini qui se fera bien attendre et nous arrivons sur le quai pour un embarquement, 20 minutes plus tard.

 

05/05: Arrivée à Toulon

Parfait timing, débarquement à 7 heures, petit café à Sanary, dernières bises et puis s’en vont.

 

En souvenir de ce superbe séjour, nous porterons sur notre gilet un écusson “Corse 2016”, certaines machines des rayures et 1000 Km de plus au compteur, pour beaucoup quelques kilos en plus et des images plein la tête. Cela aura permis aux participants de s’apprécier, de partager la passion des Harleys et des fous rires et de pouvoir dire plus tard “J’y étais”.

 

 

Merci à notre Directeur pour avoir créé cela.

 

P.P.

Le lac de Quinson

Ballade riche en surprises dans les gorges du Verdon

 

 

9h00 : beaucoup de bikers sur le parking Agip Celony : des tatoués, des brunes, tiens une blonde et des chromes resplendissants.

La larme à l’œil, nous assistons aux retrouvailles de Serge et Daniboy tombant dans les bras l’un de l’autre :  il y a si longtemps et ils ont tellement de choses à se raconter.

Au total, 37 membres et 22 montures piaffent d’impatience lorsque Patrice donne le signal du ralliement.

Ah mais voila Anne et Philippe venant clôturer les inscriptions et ce sont donc 39 membres et 23 motos qui se préparent.

Patrice annonce la formation de deux groupes :

  • Groupe 1 drivé par Patrice et Madame

  • Groupe 2 surnommé depuis « le groupe des bikers perdus » dirigé de main de maitre par Gégé

     

    Et nous voila partis sous un tiède soleil direction Quinson, parait-il !!

    Pause café au pont Mirabeau, Chantal commence à nourrir Facebook afin de donner des regrets aux absents.

    Puis direction Vinon et son célèbre marché du dimanche afin de remplir les sacoches en victuailles.

    Retour aux motos et l’aventure commence…

    Les deux groupes avalent les virages et lacets en direction de …, le groupe de Patrice prenant de la vitesse afin de distancer et perdre le groupe de Gégé.

    Pari réussi, à la bifurcation Esparon/Allemagne de l’Est (tiens, je n’ai pas vu le temps passer).

    Gérard, après quelques secondes de réflexion et en courageux capitaine, nous amène par de nombreux virages (GRRRRR…) aux portes d’Allemagne (superbe…non, je déconne).

    Alors que Jack, pressé de se baigner, nous abandonne discrètement.

    Après quelques heures de route et concertation du groupe, il est décidé que nous sommes perdus et attaquons notre premier demi-tour de la journée.

    Enfin, sur les conseils téléphoniques de Patrice, nous arrivons à la base nautique de Quinson, mais toujours seuls. Heureusement notre vigilant et dévoué Director vient physiquement à notre rescousse, et alors que nous entamons notre énième demi-tour de la journée, Ginette tente une manœuvre désespérée pour fausser compagnie à Serge en enfourchant prestement le pouf du Director et laissant son conducteur embourbé sans marche arrière au milieu du marécage.

    Rien ne sert d’ouvrir, il faut partir à point.

    Heureusement, tout rentre dans l’ordre et le groupe des Désespérés rejoint enfin le groupe des Bienheureux, lequel entre deux bouchées de dessert, nous souhaite la bienvenue, Serge est tout heureux de retrouver Daniboy…. et Ginette.

    Les agapes peuvent enfin commencer au bord du lac et Franck, orphelin de sa partenaire, compense en engloutissant chips d’Allauch et charcuterie de pays (mais nous avons promis de ne pas en parler).

    Desserts avalés, les corps s’assoupissent et à ce jeu, les deux Martine sont les plus performantes (j’ai des photos).

    Notre vénéré Director, jamais à court d’idées originales, nous offre une ballade nautique dans les lacets du Verdon.

    Evitant le bateau barré par Gégé, notre équipage s’engage sous le pont de Quinson à la poursuite du Black Pearl de Franck et Philippe, talonné par le Titanic de Line « Rose Calvet » et Luc la Poisse.

    Désireux de rejouer la bataille de Trafalgar, un combat aquatique s’engage entre les frêles esquifs. A ce jeu, Madame la Directrice et Line sont très fortes et notre bateau prend rapidement l’eau, Martine Sporster menaçant de se jeter à la mer pour éviter de se faire mouiller !!!! mettant en péril l’équilibre du navire.

    Mais finalement nous échappons au pire et Domi, de joie et de soulagement, en jette sa casquette au ciel …. et au fond du Verdon. Le retour au quai s’effectue sans événement notable hormis la mise en pratique par l’équipage Franck/Philippe de la technique de la puce afin de faire avancer plus vite leur bateau.

     

    Retour sur la terre. Apres séchage des naufragés, il est temps de repartir direction Tavernes : deux groupes se reforment : le premier dirigé par Patrice composé de 22 motos et le second dirigé par Gérard.

    Nous enchainons les virages au milieu des paysages bas alpins et faisons une arrivée remarquée à Tavernes dont la population vient subitement d’être multipliée par deux.

    Nous investissons la place de la mairie et son « presque » unique bar.

    La place se retrouve rapidement à moitié remplie de motos et à moitié de bikers assoiffés, serge, délaissé par Daniboy, s’assoupit sur sa chaise.

    Mais il est temps de repartir, la météo annonçant la pluie pour le début de soirée.

    Direction saint Maximin et notre dernier arrêt.

    Ayant eu la bonne idée de refaire confiance à Gégé, nous le suivons sur les chemins de traverse de Saint Maximin et battons notre record de demi-tours.

    Enfin, tout le monde, à l’exception de Jack boudeur et retardataire, se retrouve sur l’aire de St Max .

    Dernières plaisanteries, remerciements à Patrice pour cette journée mouvementée et riche en souvenirs offerte par le MC.

    Départ vers le Sambuc pour les marseillais, vers Gardanne pour les Aixois.

    Aie, Luc la Poisse nous suit. Arrivés à Peynier, les gouttes commencent à tomber mais heureusement nos chemins se séparent et nous pouvons arriver at home avant la pluie, désolé Luc.

     

    Merci à tous et à très bientôt.

    Il y a encore plein de sorties prévues. Que du bonheur !!!!

     

    Jean Claude

    Votre dévoué Editor

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=EnN_u1PDgK4

     

     

    https://www.youtube.com/watch?v=g1j1qwQQ8-Q

La corse 2016

EDITO (presque imaginaire) de l escapade corse du MC

 

 

Vendredi soir, arrivée du MC sur le port de Toulon pour embarquer, direction le bateau jaune et la Corse. Mais, retard annoncé, motos béquillées, Serge en profite pour expliquer à Daniboy l’évolution du moteur BAUDOUIN à travers le temps, depuis le FERRY BOAT CESAR jusqu’au DANIELLE CASANOVA !!!

Ginette s’endort, la tête contre l’échappement du GLIDE.

 

Embarquement, arrivée au bar du ferry. Philou sympathise avec le guitariste de I MUVRINI et lui emprunte sa mandoline pour entonner sur le comptoir du bar, BORN TO BE WILD au milieu des assiettes de brocciu et des verres de myrthe.

Très gros succès !!

 

Pendant ce temps, une autre phalange du MC écume la presqu’ile de Saint Tropez et ses bars (chef, ils ont tous bu du rosé de Ramatuelle sauf moi ….je préférais le mojito).

 

Retour sur l’escapade corse et arrivée à Propriano.

Patrice trépigne en pensant aux cols de Zonza, Vergio, les calanches. Ah, quelles belles journées en perspective. Ne trainons pas. Direction les aiguilles de Bavella par l’Ospedale et ses courbes, voila Zonza et son restaurant : figatelli, cuissots de sanglier, polenta et purée de châtaignes. Une nouvelle légende corse circule désormais narrant comment Patrice aurait avalé deux assiettes de profiteroles.

Allez, quelques virages, partagés avec des cochons sauvages et parfois des sangliers apprivoisés, et tout cela est digéré.

 

Pendant ce temps, une autre phalange du MC visite le site de l’EUROFESTIVAL et déjeune au bord de l’eau.

 

En Corse, après quelques « grosses » minutes de mauvais temps, le soleil fait son apparition et notre groupe motorisé en profite pour mettre les pieds dans le sable et pour certaines les pieds dans l’eau. Mais ne trainons pas au niveau de la mer, Vergio nous attend (oh Bonne Mère !!).

 

Pendant ce temps, une autre phalange du MC s’illustre en prenant la tête de la parade de l’EUROFESTIVAL, en seigneurs (comme le dit justement Serge) et se fait acclamer en arrivant sur le port de Saint Tropez.

 

Le séjour en Corse s’achève déjà et notre équipe embarque sur le ferry, Serge et Daniboy reprenant leur discussion pendant que Ginette essaie de se jeter à l’eau !!!!

 

Pendant ce temps, les seigneurs de St Tropez (sauf un) rentrent sous la pluie direction Marseille, alors que quelques minutes plus tard, un soleil radieux fait son apparition.

Cherchez le « chat noir »…

En conclusion, encore un grand week-end d’amitié et de rigolade immortalisé par les photos de Chantal et de Martine.

 

Bravo à toutes et tous,  et à très bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Votre dévoué

Jean Claude R .

 

Aigues Mortes

Aigues Mortes – Dimanche 17 avril 2016

 

 

Réveil à 7h00 !! Oh punaise, météo de m…. Evelyne Dheliat s’est bien plantée.

Dommage mais pas grave, on ne va quand même pas rater une sortie du MC pour quelques gouttes.

Cuirs, lunettes, casques et en route pour Rebuty sous quelques gouttes ; je souris en imaginant la contrariété de Serge qui a passé son samedi à polir ses chromes.

 

Rebuty : tous les amis sont là et même plus car nous avons la joie de voir des membres non inscrits sur le site. Plaisir réciproque…deux bises et trois blagues plus tard, nous voila partis pour une bonne journée.

Notre directeur, compte tenu d’un planning bien rempli, montre l’exemple et saute lestement et rapidement en selle, direction Aigues Mortes.

113,40 Kms plus tard, après de nombreuses lignes droites, quelques courbes mais aucun véritable virage (ouais ….), nous voila sous les remparts de la majestueuse cité, remparts édifiés par Saint Louis. Motos garées, café, croissants engloutis, direction le bateau pour le MC à l’exception de Jack et Madame manifestement plus à l’aise sur les routes que sur les canaux provençaux.

Nous partons pour 2h30 de ballade fluviale sur le canal du Rhône à Sète, le canal de Bourgidou, traversant Le Grau du Roi et passant à proximité de la Grande Motte.

Voyage agrémenté d’une halte culturelle dans une manade ou (presque) tout le groupe a été attentif aux explications techniques et historiques du manadier et aux démonstrations de tri de taureaux, à l’exception de Serge et Daniel engagés dans une discussion technique que personne n’osa interrompre (que le dernier qui a coupé la parole à Serge lève le doigt …).

Ensuite, tout le groupe rembarque, passage devant les Salins du midi et le port du Grau du Roi, direction le restaurant après des passages réussis sous quelques ponts rasants (n’est ce pas, Thierry ?).

Accostage et le groupe se dirige vivement vers la place Saint Louis et notre point de ravitaillement.Un personnel sympathique et deux grandes tables attendent le MC.

Au menu, entre autres, bien sûr de la gardiane de taureau. Et comme tout le monde l’a appris lors de la visite de la manade (à l’exception de Serge et Daniel), nous ne mangerons pas la femme du gardian !!

Ce repas est l’occasion de remettre enfin les couleurs à l’un des plus anciens prospects du Chapter : Bienvenue au MC, Dominique ! LOL.

Apres un succulent déjeuner, petite ballade digestive dans la vieille ville avec quelques emplettes…belle chemise, Director !!!

Mais il est temps de repartir et notre directeur nous conduit aux Saintes Maries ou se déroule une journée américaine, nous permettant d’admirer quelques belles Mustang.

Puis nous repartons, sous la pluie, direction Salins de Giraud et le bac.

Très jolie et agréable route quasiment sans virage.

Malgré la violence du courant, la traversée de 2 mn 35 du Rhône se déroule sans encombre, et nous quittons la Camargue et la pluie direction le parking de la station Total pour l’accolade du soir.

Tout le monde est bien « cuit », signe d’une journée bien remplie.

Le groupe se disperse et se souhaite  « à bientôt » pour de nouvelles aventures.

On ne peut conclure cette journée sans féliciter nos deux ladies du jour, Nathalie et Martine qui n’ont jamais quitté la roue de notre guide.

 

Et nous faisons de grosses bises à notre Webmaster et sa moitié de retour des iles « hasta sempre »  Manu.

Enfin, pour patienter jusqu'à la prochaine sortie, un lien vers le film de TARANTINO qui nous permet de voir une dernière fois Dennis Hopper chevauchant une moto .

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=jHglhwcwO8I

Interchapter

Inter-Chapter Sud-Est 9 et 10 Avril 2016


8h30 au pied de l'Arbre de l'Espérance, tous les Chapterriens étaient présents au rendez vous ou presque.
Il semble qu'une nuit de délice et un désir de prolongation aient freiné une levée matinale, le cœur d'une belle cela fait toujours son effet. Discrétion oblige, point de nom simplement un G comme oranGE.
30 Machines prêtes à dévorer le bitume, direction le nord (forcement au dessus d'Aix).

1ère étape retrouver nos Ami(e)s du West Provence Chapter et leurs El Director Carlos, rendez vous pris à la concession de Salon.
Un bon café, quelques viennoiseries dont nos Chères Martine ont le cœur à nous réjouir, nous voilà prêts.
El Director Patrice sur un muret perché, dont il est plus facile de chuter que de se hisser (plus de peur que de mal), rappelle les consignes du bien rouler tous ensemble.
Quelques règles primordiales à respecter dont un étourdi Road King au fanion provençal devra se souvenir. Un Chapterrien des plus chevelus et sa belle rousse, incongrûment doublé en feront les frais, une belle frayeur, heureusement sans gravité.
Châteaurenard, le Pontet et Sorgues sont un à un dépassés au grand plaisir des regards croisés. Au delà de l'effet Harley Davidson love, une quarantaine de rugissantes en mode chenille cela ne laisse pas indifférent.
L’arrière pays provençal est toujours agréable quel qu’en soit la saison. Les machines s'en donnent à cœur joie, pilotes et passagers aussi.
Montélimar sonne le glas du repas, garées le long de la façade d'un espace restauration les machines sont d'un bel effet et font leur stars, il faut dire qu'il ne manque pas d'yeux autour d'elles.

L'Inter Chapter Sud-Est est organisé cet année par nos Ami(e)s du Club Rhône Valley Chapter. 7 Clubs Chapters ont répondu à l'appel.
Avignon Bridge, Esterel Côte d'Azur, Îles d'Or Carqueiranne, Languedoc, Perpignan 66, West Provence et Marseille.
Un essaim d'HD  convergeant vers la concession Harley Davidson Family 16 à Saint-Marcel-lés-Valence département de la Drôme (26).
Une arrivée de triomphateurs fanions Chapters en exergue, photos, gesticulations happys des fans, un placement de nos montures bien orchestré, un accueil sans faute et un staff bien chaleureux..
A cela se rajoute à l'arrivée sur la Concession et pas des moindres un temps re-devenu idéal, Éole s'étant déchaîné durant une partie du trajet fouettant visages et motos de toute sa fougue.

Pour qui n'a pas l'habitude d'un tel rassemblement, ébaubi reste faible tant le ressentir intérieur est dense et prenant. Une sensation qui voit son zénith durant le trajet Concession-Bourdeaux.
Une enfilade de quelques 300 Harley Davidson sillonnant les quelques 60 km, 1 heure de trajet sans aucun arrêt. Chaque croisement, rond point et autres furent bloqués au fur et à mesure pour permettre le mouvement en toute sécurité. Mille Bravo à nos Ami(e)s du Rhône Valley Chapter. Chapeau !!!

Idem à l'arrivée au Camping Village "yelloh ! Village" Les Bois du Châtelas *****. Prise de possession des Bungalow répartis par groupe de 4 à 6 personnes.
Tous au grand apéro de l'amitié mode open bar. Béer est le mot qui convient surtout quand les flottes à bulles colorées ou pas ce partagent le terrain avec l'amie Beer au rythme du à volonter.
En présence de Stephan, Président HOG France, une coulée de remerciements bien mérités par El Director Christian, Rhône Valley, à toute son Équipe, aux partenaires et tous les intervenants.
Ovation méritée à chacun et distribution de cadeaux à tous les Chefs de file, dont notre El Director Patrice (c'est bon d'être Boss !).
Clin d’œil du Marseille Chapter qui a offert une Sardine au El Director Christian, la même qui a bouché le Vieux-Port Marseillais ou presque.

Un repas des plus convivial animé par Jean Pierre DESCOMBE, ex-animateur télé et partenaire en son temps de Guy LUX.
Un Inter-Ville d'antan devenu Inter-Chapter d'un soir au rythme du jeu "chercher les paroles" il en fallait pas plus pour déchaîner chaque Groupe Chapter en tablée.
Une exultation dont les murs doivent encore se souvenir !, coté Marseille Chapter, les tympans et gorges toujours en feu.
El Director Patrice en bon joueur saura donner du privilège, l'Homme est toujours de coeur !. Jean Pierre D, l'a vite compris qui a osé jouer d'humour comparant à deux reprises le bel embonpoint (pasionaria de la Merveilleuse Martine), à un air-bac actionné, sans en recevoir soufflé en retour.

Une voix imitant Johnny Halliday ou presque, la soirée commence, les corps commencent à onduler souple, les regards deviennent brillants d'audace, la testostérone s'invite à la fête.
Johnny a réussi son passage, l'orchestre s'éclaire, un groupe s'y installe (le nom m'échappe), costume cravate, jupette appel du regard, valse posterieurale, pivotement 90° aller retour profil face, what is it ?. Successivement petits rythmes de batterie puis guitare basse et sa consœur pour la mélodie, suivent les cuivres et soudain venu comme de nulle part, un big brothers se jette sur le micro style époque américaine et tout chavire, la voix est là, les fumigènes, les lumières, il n'en faut pas plus pour mettre l'égrégore en branle, l'espace devient danse floor.

La communion est totale, Rhône Valley Chapter peut aller dormir en paix. Réussite sur le plan organisationnel et plus de 290 amoureux des jouissives Harley Davidson présent.

Point de transpiration sur la nuit in the bungalow, tous estampillés des noms des occupants. Aucune erreur possible donc sauf que peut être que ...  Mais cela ne nous regarde pas.
Il n'est pas indiscrétion que de dire néanmoins que la nuit fût agréable pour toutes et tous.
Âmes en couple ou en célibataire, au petit déjeuner après une douche en mode écossaise pour certain, la nuit ne semble pas avoir altéré le désir du road.
Sauf pour quelques Belles, mais de là à imaginer une nuit d'effluve .........
Donc pendant que certaines ont décidé de porter leurs cuirs au soleil et faire une trempette piscine à 28°, El Director Christian lançait le top départ.

Les vrombissantes ont passé une nuit humide (là on peut le dire), un petit coup de serviette sur le cuir et c'est partie pour une balade toujours orchestrée d'une main de maître par nos Ami(e)s.
Des routes sinueuses, montent descendent, des passages étroits et parfois taillés dans la roche, d'agréables rivières, des sous bois, de pittoresques villages et la découverte de multiples champs de lavande qui pourraient faire pâlir de jalousie notre Belle Région Provence. La Drôme nous copierait-elle ?
Deux heures de bonheur et le franchissement de trois Cols (La Sausse, La Valouse et Boutière) nous voila de retour au camp de base.
Libre apéro, buffet déjeunatoire et c'est le grand retour au bercail.

El Director Patrice devant, Gérard en queue et Dominique au milieu. Marseille Chapter s'éloigne. Une halte à Malaucène pour un bon verre de l'Amitié.
Direction le Col des Murs et son sillonnement plaisir des machines et pas seulement, puis le beau village de Lourmarin sous les projecteurs des médias en ce moment.
Première séparation à Lambesc notre Ami Thierry qui a laissé comme dab sa signature dans tous les virages et enfin Aix pour les dernières.

Deux jours d'un pur régal, une organisation hors pairs, une promiscuité amicale, chaud les coeurs, des routes et paysages comme on les aime.
Deux jours qui resterons en mémoire, décidément Harley Davidson c'est magique, un feu d'artifice tel celui que le Rhône Valley Chapter nous a offert lors de la soirée..
Nos incomparables engins, l'engouement qu'on leur voue, les balades et manifestations, n'ont d'effet que ce que Chapterriennes et Chapterriens en font tous ensemble.
C'est cela le Marseille Chapter, un creuset ou Harley Davidson rime avec plaisir de vivre, loin des soucis de la vie matérielle, professionnelle et cultuelle..

Vivement la prochaine balade !

Avec toute mon Amitié

Pour El Editor Jean Claude
Franck ATTOYAN

Sortie Luberon

Un lundi de Pâques presque printanier à Celony.

 

9h30, tout le monde est là, cuirs et chromes brillants sous un timide soleil, tout le monde sauf….un ROAD KING noir et ses propriétaires, sûrement perturbés par le passage à l’heure d’été.

Quelques minutes d’attente et tout rentre dans l’ordre : seize motos sont alignées sur la ligne de départ, attendant que notre « encore estimé »  directeur nous montre la voie (l’explication arrivera à l’heure du repas), suivi par nos deux ladies du jour.

Et nous voila partis direction le Luberon en passant, bien sur, par la combe de Lourmarin qui, par chance, n’était ni humide ni verglacée !!!

Le Luberon nous dévoile encore ses paysages sauvages et magnifiques et ce à moins d’une heure de la maison (en ligne droite), puis nous commençons à grimper avec, en point de mire le Ventoux et ses neiges presque éternelles, toujours aussi beau bien qu’un tantinet frisquet. Mais, on roule, on roule et il est déjà midi, après une petit pause rafraichissante, nous nous dirigeons vers APT et notre point de ravitaillement.

Une heure plus tard, la fine équipe sous la direction de Patrice et la surveillance de Rachid, arrive au restaurant, rejointe par Serge et Patricia décoincée par les massages nocturnes et efficaces de son pilote (mais cela ne nous regarde pas), sacré Serge !!

 

Aussitôt assis, Patrice remet aux courageux pilotes qui ont bravé les intempéries pour rallier St Tropez lors de la première sortie de l’année, le patch commémoratif (bravo entre autres a Luc). Martine, qui pensait qu’Aubagne était un quartier de St Tropez, est déçue de ne pas faire partie du nombre des récipiendaires.

Le repas peut alors commencer, et ce dans une bonne humeur générale jusqu’au moment fatidique ou Véro aperçoit sur le gilet de notre « encore » estimé directeur un pin’s du PSG, certes minuscule, mais quand même….

Nous évitons difficilement l’incident diplomatique, mais, heureusement, la tarte aux fraises arrive à point pour calmer tout le monde, Véro pardonnant finalement à Patrice ce moment d’égarement.

Dans le remue ménage général, quelqu’un fait remarquer qu’il est également regrettable qu’un membre du MC roule avec une plaque 75 (il se reconnaitra et il a 15 jours pour y remédier).

Aucun blessé n’étant à déplorer, nous repartons direction Bonnieux ou Gordes, ou peut être Roussillon .

Finalement pour satisfaire tout le monde et se faire pardonner, notre (toujours) directeur nous fait visiter les trois villages : une merveille (je parle des villages).

 

Il est déjà 18h et Lambesc nous reçoit pour la pause « bises », pour évoquer cette belle journée d’amitié et remercier Rachid d’avoir joué son rôle d’ange gardien tout au long de la journée.

 

Je ne peux terminer cette page sans souhaiter la bienvenue aux nouveaux membres que nous espérons revoir très bientôt.

 

Aujourd’hui deux liens pour vous donner envie de voir ce film avec John Travolta, Bandes de Sauvages (et si certains se reconnaissent, tant pis…).

 

Amicalement

Jean Claude R.

 

https://www.youtube.com/watch?v=i7J3pitFCqI

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=TYxZifZY6Oo

Sillans la Cascade – Le Retour

Sillans la Cascade – Le Retour

Après le faux départ du 28 Février dû à la pluie, voilà douze machines rugissantes assoiffées de road et vingt Chapteriennes, Chapteriens, en quête de vibrations, de paysages qui défient et de plaisir en partage, tous réunis aux pieds de l’Arbre de l’Espérance pour un périple des plus attendus.
El Director Patrice aux commandes, Jacques et El Secretary Dominique Jouant les lanternes Rouges, la chenille est en mouvement, direction l'autoroute d'Aubagne.
Le soleil est enveloppant, une chaleur néanmoins contrariée par un vent fin glacial qui nous rappelle que si le ciel est bien bleu, c’est grâce à lui.
Les paysages s'ouvrent aux regards, dévoilant ses beautés pré-printanières.
Saint Zacharie derrière nous, commence l’ascension de la Sambuc, petits virages de mise en bouche, gloussements jouissifs de nos machines adorant se pencher d’un côté puis de l’autre.
Direction Rougier, Tourves, puis Brignolles est dépassée, Carces est traversée avec autant de road-joie, Cotignac est là qui nous ouvre ses bras. Que du magnifique !

Enfin, Sillans la Cascade, les Harley Davidson au repos rangées côte à côte devant les fenêtres de la Mairie protégées par des barrières.
Jacques, le Grand Papy costaud, le doigt relevé direction la toiture prévient "attention si barrières il y a, c'est chute de pierre". Le "on craint dégun" domine, ou presque !

L’appel du ventre aidant, tous attablés dans le restaurant « La Cascade ». Vingt amoureux d’Harley autour d’une table ne peut que donner dans la bonne humeur, éclats de rire et taquineries.
Vingt âmes des plus amicales dont trois nouveaux venus dans le groupe Marseille Chapter qui auront compris que leurs places sont acquises.
Après un repas, Canard à l'honneur, direction la Cascade, un petit parcours pédestre de un kilomètre.
Deux chutes d’eau d'une quinzaine de mètres de hauteur, une belle cuvette à l’arrivée, à s’y baigner, oui/non.
Tout aussi pittoresque la coulée d’eau qui continue sa route. Une douce verdoyante mousseuse qui s'écoule au travers des bois, au bon rêve des cœurs en quête de coin bucolique pour s’enlacer.

Deux flâneuses Chapteriennes perdues le long de la rive, enfin retrouvées, retour vers les machines direction Barjol.
Une belle route sinueuse, un tracé idyllique fait pour nos rugissantes, Brue d’Auriac, Seillon-Source-d'Argens sont dépassés. Dame Nature a décidé de nous en mettre plein la vue.

L’arrière pays Varois est décidément une mine d'or, des paysages variés et bigarrés, des villages ou il fait bon vivre au rythme dominical.
Une pause à Saint-Maximin pour prendre un peu de jus, réservoir oblige et un premier bisou à ceux que les chemins du retour séparent.
Direction Roquevaire pour le plus grand nombre et les derniers lèvres-joues.

Une ballade qui a permis aux « Marseille Chapter », une fois de plus, de partager un grand moment de vie.
Vite le prochain périple !. Les belles Harley Davidson ne se complaisent pas à stagner dans un garage, soif de vivre d'abord et avant tout « Ride to Live, Live to Ride ».

Avec toute mon Amitié

Pour Jean Claude R., Editor
Franck A.

Sillians La Cascade 2016

Dimanche 28 février, 9h30 : nous voilà de nouveau fidèles au rassemblement à Gémenos, prêts à partir sur les routes avec les amis du MC et cela malgré une météo incertaine mais qui ne nous effraie plus depuis la sortie de St Trop.

Car rien n’arrête Patrice et sa troupe.

Certes, le groupe est moins étoffé qu’initialement prévu : sont cependant présents notre DIRECTOR vénéré et votre serviteur mais peu importe la quantité quand la qualité est là !!!

Une bise, quinze croissants et deux litres de café après, nous enfourchons nos montures direction Sillans …..

Non, je « déconne », à cette heure-ci, j’étais sous la couette, bloqué par un rhumatisme du à l’humidité.

Mais je rassure nos chevaux de chrome et d’acier qui piaffent d’impatience, en mal de cols et de virages, d’autant que Thierry est parmi nous et se languit de finir d’user ses repose-pieds, bientôt le beau temps aidant, nous repartirons pour de nouvelles et joyeuses aventures.

 

A ce propos, pensez à vous inscrire pour les prochains événements et notamment le week-end en partenariat avec le Cercle des Nageurs et la journée « tir au pistolet » (ça peut toujours servir …)

 

Bises à toutes et à tous, à très bientôt pour de nouvelles aventures.

 

Jean Claude  R.

 

PS : voici deux liens pour vous rappeler qu’en ce moment, se déroule la BIKE WEEK de Daytona, mais n’oubliez pas que vous pourrez vous rattraper avec la BIKETOBERFEST d’octobre.

 

https://www.youtube.com/watch?v=oS4xx2eGqHE

 

https://www.youtube.com/watch?v=OjoHH7RYjx4

Virée à St Tropez

Virée à St Tropez

« Et Dieu créa la Harley »

 

Nous voilà de nouveau place du Centenaire sous un ciel bien pourri : vent, orage et trombes d’eau. Malgré ça, le Marseille Chapter est venu en nombre, les amis sont presque tous là, en moto ou en voiture (météo oblige).

Mais avant de vous narrer notre traversée des eaux pour rejoindre St Tropez par la route des mimosas, faisons un flash back sur la soirée de samedi et la superbe prestation des girls du MC, enchaînant pas de country et madison sur la glace dans un palais de la glisse marseillais, enthousiastes, trente mille spectateurs debout sous le charme de nos Ladies… et de Dominique !!

Cela dit, il faut bien y aller : en avant pour 2 heures de conduite, ou plutôt de navigation en subissant aquaplaning et vagues de submersion lors de la croisée d’automobilistes peu charitables.

Arrivée à St Tropez pour nos dix motos (bravo à nos pilotes et à leur ladies) et les voitures balais, tout ce joli monde se réchauffant bien vite autour d’une belle et copieuse table, après avoir essayé, mais en vain, de sécher blousons, pantalons et petite culotte !!

Personne ne pourra nier que la remise des couleurs à notre nouveau membre Philippe a été bien arrosée, mais il les a bien méritées, faisant partie des courageux bikers ayant bravé les éléments.

Quelques cuisses de poulet et tranches de jambon plus tard, nous voilà prêts à repartir, et St Tropez ne pouvant nous laisser rentrer sur une mauvaise impression, la pluie s’arrête au moment où Serge X. finit son deuxième dessert.

Notre troupe rassasiée mais toujours humide, part s’élancer dans les lacets des Maures pour rejoindre Marseille et son coucher de soleil.

Assurément, cette journée restera dans les mémoires des participants et vous pourrez dire avec fierté : « j’y étais »

Bonne soirée à tous, une aspirine, un grog et au lit !!

 

Et pour ne pas déroger à la tradition, 2 liens pour donner des idées à nos amis du MC 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=eNOroOT_0xc

 

Et allez l’OM !!

 

Jean Claude R.

Copyright(2013-2014)- Marseille Chapter